top of page
Guide de la santé Oraroa 2024

Asalée mise sur l'éducation thérapeutique personnalisée pour soigner


L’association Asalée est installée en Polynésie depuis 2021.  Elle propose de l’éducation thérapeutique personnalisée auprès de patients touchés par des pathologies chroniques. Au fil du temps, les efforts de l’association  et des patients payent.




‘Ua ha’amauhia te ta’atira’a Asalée i te matahiti 2021 i Pōrīnetia. E rapa’au ‘oia i te mau ma’i i roto i tō rātou ma’i taunu. Tē nu’u maita’i nei te mau fa’anahora’a i ravehia.


En France, Asalée est née en 2004. Cette association met en lien des infirmiers et des médecins pour proposer aux patients de l’éducation thérapeutique personnalisée (ETP). En Polynésie, l’association est en place depuis 2021. 


Te fā mātāmua, te ha’api’i ra’a ia rātou i te fa’anaho i tō rātou orara’a e tō rātou ma’i taunu.


L’éducation thérapeutique du patient vise à aider les patients à gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle constitue un processus continu, qui fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient. Elle permet au patient de s’approprier sa pathologie, et de devenir plus autonome et acteur. Le malade (re)prend le pouvoir sur sa santé et son bien-être. La prise en charge se trouve améliorée grâce au dialogue et au suivi régulier. 



Les infirmières Asalée rencontrent en consultation les patients concernés par le diabète, l’obésité, le surpoids, l’hypertension, les risques cardio-vasculaires, les troubles du sommeil, l’addiction au tabac…


Elles prennent le temps d’expliquer les pathologies, mais aussi les impacts, les enjeux, les liens entre comportements et maladies.


C’est la connaissance qui rend le pouvoir aux patients. 

Ceux-ci sont adressés par un médecin généraliste qui repère les malades volontaires, motivés, prêts au changement et aux efforts que cela implique. L’ETP est un concept qui repose sur trois piliers ; le patient, l’infirmier et le médecin. En Polynésie, la prise de contact se fait auprès des médecins Asalée, c’est-à-dire ceux qui ont signé un protocole de collaboration avec l’association Asalée. Au mois de janvier 2023, ils étaient 12, respectivement situés à Taravao, Papeete, Pirae et Faa’a sur l’île de Tahiti ainsi qu’à Rangiroa.




Un suivi par étape

Concrètement, les consultations d’ETP sont longues et s’inscrivent dans le temps. Elles durent une heure et sont proposées une fois par mois ou bien de manière plus espacée en fonction des attentes. Le suivi peut s’étaler sur plusieurs années. 


La toute première consultation d’ETP est un entretien qui permet de faire le point sur les comportements en santé du patient, c’est un diagnostic éducatif partagé. Le patient doit identifier lui-même ce qui est conforme ou non pour une meilleure santé. Il doit, à l’issue de ce premier rendez-vous, retenir un objectif. Cela peut être, par exemple, d’augmenter sa ration d’eau quotidienne de 500 mL, dormir une heure de plus en supprimant une heure d’écran en fin de journée…


L’entretien donne l’occasion de voir si l’objectif a été atteint, s’il s’inscrit dans les habitudes, si le changement a eu lieu. Un nouvel objectif est alors choisi, à défaut, de nouvelles pistes sont envisagées pour voir ce qui n’a pas fonctionné et pour quelles raisons. Car la santé demeure globale, elle concerne l’individu et ses comportements, mais également les liens de ce dernier avec son entourage familial et amical, son environnement. L’ETP permet de considérer l’ensemble des aspects et des facteurs. 


Les habitudes sont bousculées et cela demande des efforts importants et durables de la part du patient lui-même et parfois de la famille. Mais les efforts payent.


E taui te mau peu, e mea rave ‘atā nō te ma’i ‘e tōna ‘utuāfare. Terā rā, e nu’ura’a maita’i.

Comentarios


Guide de la santé Oraroa 2024
bottom of page