habillage gauche-2022-octobre rose.jpg

La puberté précoce (ou tardive)

La puberté ce sont les changements physiques et psychologiques liés au passage de l’enfance à l’âge adulte. C’est une période qui dure environ 4 ans et qui existe chez les garçons comme chez les filles. Chez les filles elle peut démarrer vers l’âge de 8 ans et chez les garçons vers l’âge de 9 ans et demi, 10 ans. Avant, il est question de puberté précoce.



La puberté est la transition entre l’enfance et l’âge adulte. Elle correspond au développement des organes et des caractères sexuels de l’individu sous l’effet d’hormones (les messagers du corps). Elle annonce l’adolescence.



La puberté se manifeste chez les filles comme chez les garçons.

Elle survient « normalement » aux alentours de 12 ans, cela varie bien sûr d’un enfant à l’autre. C’est comme la croissance, chacun avance à son rythme. De manière générale, la puberté démarre plus tôt qu’avant, et en particulier chez les filles.



Des changements physiques…

Chez les filles, la puberté peut avoir lieu entre 8/9 ans et 16 ans et cela commence par la poussée des seins, la pilosité pubienne quelques mois plus tard et ensuite rapidement la pilosité ailleurs sur le corps (aisselles). Le sexe de la jeune fille se modifie aussi dans son aspect. Les règles apparaissent, du tissu adipeux (les cellules qui stockent la graisse) s’installe sur les hanches et les cuisses, le bassin s’élargit.


Chez les garçons, souvent, elle démarre vers 11-12 ans par une augmentation du volume des testicules. Apparait par la suite, la pilosité pubienne, la taille de la verge augmente. La pilosité ailleurs sur le corps (aisselle, visage, thorax, abdomen) survient. La voix mue. La puberté dure plus longtemps en général chez les garçons que chez les filles.



Les filles comme les garçons peuvent être sujets à l’acné et leur odeur corporelle peut être modifiée.

… et psychologiques

La puberté est aussi une période de modifications psychologiques et comportementales. Il peut y avoir de l’anxiété, des inquiétudes, des pertes de repères, des sautes d’humeur. Le désir sexuel apparaît. L’adolescent peut avoir l’impression de « ne pas être comme les autres ». Il se sent différent. Là encore, il n’y a pas de règle, la puberté est plus ou moins difficile à vivre selon l’individu. Elle est source d’un plus ou moins grand nombre de complexes.


Trop tôt ou trop tard

Même si chacun grandit et évolue à son rythme, il existe des sortes de « seuils » en-deçà ou au-delà desquels des conséquences sur le bon fonctionnement du corps sont possibles.


Les pubertés dites « précoces » sont celles qui démarrent vraiment trop tôt.

On parle de puberté précoce quand elle démarre avant 8 ans chez les petites filles et avant 9 ans chez les petits garçons. Il faut savoir que cela concerne plutôt les petites filles. La puberté précoce touche 10 fois plus les filles que les garçons. Elle a un retentissement psychologique quand par exemple une petite fille voit arriver ses règles plusieurs mois ou années avant toutes ses copines. Elle peut également impacter la croissance. Il existe un traitement mais il faut, pour cela, demander l’avis d’un médecin qui confirme ou non l’existence de la puberté précoce.


Les perturbateurs endocriniens sont pointés du doigt. Ils seraient l’un des responsables de l’avancée de l’âge de la puberté, avec peut-être le surpoids, la génétique. Les perturbateurs endocriniens ce sont des molécules qui sont capables d’interagir avec le système hormonal d’un organisme. Ce qui a des conséquences sur le métabolisme, les fonctions reproductrices, le système nerveux…


Ces perturbateurs et leurs conséquences sont peu connus et difficiles à étudier.


Si la puberté peut commencer trop tôt, elle peut aussi apparaître trop tard. La puberté est dite « tardive » si les seins d’une petite fille n’ont pas commencé à pousser après 13 ans où si elle n’a pas ses règles après 15 ans/16 ans. Pour les garçons la puberté est tardive si les testicules n’ont toujours pas commencé à se développer après 14 ans.


Là encore, en pareille situation, une consultation médicale s’impose.

Les causes peuvent être des carences alimentaires graves, l’existence de maladies sérieuses. Le retard pubertaire peut être, aussi et tout simplement, une « anomalie » familiale sans gravité. Mais dans tous les cas, il faut consulter.


 

Ce dossier peut aussi vous intéresser :

Premières amours : se protéger : https://www.sante-tahiti.com/post/premi%C3%A8res-amours-se-prot%C3%A9ger

 

#puberté #adolescent #fille #garçon #précoce #tardive #règle #changementsphysique #systèmehormonal #pertubations #acnés #seins #poilspubiens

habillage droit-2022-octobre rose.jpg