• OraRoa guide de la santé
  • OraRoa guide de la santé
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris LinkedIn Icône

© Agence SMILE - Guide de la santé 2019

Pour recevoir chaque semaine ton info santé, abonne-toi ICI

bronchopneumopathie chronique obstructive

Depuis quelque temps déjà, Maui toussait ; il se rendait bien compte qu'il était de plus en plus essoufflé et que le moindre effort le fatiguait, mais il était loin d'imaginer ce qu'allait lui annoncer son taote. Il allait vivre le plus grand choc de sa vie…

 

Maui se souvient très bien de ce moment où il a vu sa vie basculer et ces mots prononcés, tels un couperet, lorsque le diagnostic est tombé, résonnent encore dans sa tête :

« Vous souffrez de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)* et il vous faut de l’oxygène ». Une fois le choc de l'annonce passé, il a fallu s'organiser et ISIS Médical, un prestataire de santé à domicile bien connu au Fenua, a livré un concentrateur d'oxygène à son domicile.

Maui avoue volontiers que les débuts n'ont pas été faciles et que, sans la patience et l'écoute des intervenants de son prestataire, il aurait "jeté l'éponge" comme il dit. Mais aujourd’hui, ainsi soutenu au long cours et en respectant bien la prescription de son pneumologue et les consignes d'utilisation de son appareil, il mène désormais une vie normale. Il a retrouvé le goût de sortir de chez lui, de se promener le matin au parc Paofai, de dîner tous les mardis soir avec ses petits-enfants à la roulotte et de se faire beau pour aller à la messe… De temps en temps, avec sa femme, il prend le bateau pour aller passer un week-end chez ses amis à Moorea et, fin septembre, il est même parti en Métropole pour le mariage de sa nièce, Eva. Elle a carrément fondu en larmes en le voyant car jamais elle n'avait imaginé que son tonton de Tahiti pourrait être présent en ce jour si important pour elle. Il est vrai que depuis l'annonce de sa maladie toute la famille était bouleversée et personne n'avait imaginé qu'un si grand voyage puisse être possible.

 

« Ça a été toute une organisation et heureusement que mon prestataire de Tahiti avait aussi une agence tout près de chez ma nièce, ce qui m'a rassuré, car ils se sont occupés de tout », se souvient Maui.

Maui, selon toi, qu’est-ce qu’un patient devrait savoir avant de commencer ce traitement ?

« Qu’il ne faut pas avoir peur de l’oxygénothérapie ; il faut la considérer comme un médicament et surtout respecter les temps et débits préconisés par ton pneumologue. Continuer ou recommencer à avoir une activité physique régulière, manger sain et, bien sûr, arrêter de fumer. »

 

Au fait, la BPCO, c'est quoi ?

« La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie chronique des voies respiratoires qui se caractérise par une inflammation progressive et une obstruction des bronches responsables d’une diminution progressive du souffle. La BPCO est une maladie multifactorielle dans laquelle le tabagisme (forme passive incluse) est généralement en cause. On considère en effet que 80 % des cas de BPCO sont directement liés à une intoxication au tabac. Toutefois, d’autres facteurs sont également responsables ou susceptibles d’aggraver cette pathologie respiratoire tels que l'exposition à certains polluants de l'air (pollution atmosphérique et/ou de l’environnement professionnel), les antécédents d’infections respiratoires pendant l’enfance ainsi que des facteurs héréditaires. »

 

Quels sont les premiers symptômes ?

« La BPCO est une maladie d'évolution prolongée et sournoise, ne se manifestant au début que par des symptômes considérés comme banals et anodins chez un fumeur : je tousse, je crache, c'est normal je fume, je suis un peu essoufflé à l'effort, c'est normal, je ne fais pas de sport et j'ai quelques kilos en trop… »

 

En fait, il s'agit d'une pathologie qui entraîne un essoufflement pour des efforts de moins en moins importants. Les patients vont de ce fait limiter leur activité physique et rentrer dans une spirale infernale de déconditionnement à l'effort, qui va contribuer à aggraver l’essoufflement.

Qu'est-ce que l'oxygénothérapie ?

 

« L’oxygène, gaz indispensable à la vie représente 21 % en volume de l’air que nous respirons. L’oxygénothérapie est un traitement temporaire ou prolongé qui consiste à enrichir en oxygène l’air que vous respirez afin d’améliorer le fonctionnement de tous vos organes. »

Guide OraRoa droit.jpg