Guide Oraroa gauche.jpg

Sommeil 

Les troubles qui lui sont liés


Le principal trouble du sommeil est le manque de sommeil ou « dette » de sommeil. La dette de sommeil est bien réelle, chez les adolescents, les adultes. La dette de sommeil c’est un temps de sommeil inférieur à ses besoins évalués à 8 à 10 heures chez les adolescents et 7 à 8 heures chez l’adulte.



Plusieurs causes ont été identifiées :

- L’hyperconnexion aux écrans.


- Tablettes, smartphones, ordinateurs ont leur place dans la chambre, voire dans le lit.Le manque d’activité physique.


- Les rythmes décalés pour certains entre la semaine et le week-end.


Bilan, la fatigue s’accumule. Boire du thé, du café ou des boissons énergisantes n’est pas la solution. Mieux vaut s’astreindre à des horaires de coucher et lever fixes, établir un couvre-feu des écrans…


Si vous manquez de sommeil, des états de somnolence vont surgir en journée. Ils sont la cause de problèmes de concentration, de sensation de grande fatigue et de baisse de vigilance à l’origine d’accidents.



La dette de sommeil a également des répercussions sur l’humeur, l’irritabilité, une plus grande difficulté à gérer le stress et l’anxiété, sur le seuil de la douleur qui est abaissé. La production d’hormones peut être affectée ce qui peut avoir un impact notable sur l’appétit par exemple, sur le métabolisme.


Il existe par ailleurs de véritables troubles organiques ou maladies du sommeil, comme l’apnée du sommeil.


L’apnée du sommeil

Le syndrome d’apnées du sommeil (aussi appelé syndrome d’apnée-hypopnées obstructives du sommeil ou SAHOS) consiste en des interruptions répétées et incontrôlées de la respiration pendant le sommeil.



Autrement dit « on » dort, mais avec le syndrome des micro-réveils incessants qui ont lieu toute la nuit.

Conséquences :

Une respiration bruyante, haletante, des ronflements, En journée un état de somnolence plus ou moins long, ce qui augmente le risque d’accidents de la route ou d’accidents du travail,Des difficultés de concentration et de mémoire,Une forte irritabilité,Une perte de la libido,Des complications cardiovasculaires, sources de surmortalité.Des levers nocturne pour se rendre aux toilettes.


La définition du syndrome d’apnées du sommeil est très précise, c’est la fermeture répétée du conduit aérien au niveau du pharynx, pendant 10 à 30 secondes ou parfois plus (jusqu’à 2 minutes), à raison d’au moins cinq événements par heure de sommeil.


Certains patients connaissent plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d’apnées au cours d’une même nuit.


L’incidence du syndrome d’apnées du sommeil augmente avec l’âge chez les adultes : 7,9% des personnes âgées de 20 à 44 ans, 19,7% des 45-64 ans et 30,5% des personnes de plus de 65 ans sont concernées. En Polynésie, ces chiffres sont largement sous-estimés en raison de la prévalence très forte du surpoids, de l’obésité, du diabète.

L’apnée est par ailleurs deux fois plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Les enfants peuvent être touchés, mais cela reste relativement rare.


Diagnostic

Une fatigue en journée persistance est un signal.

Ensuite, pour savoir si on fait de l’apnée du sommeil il faut enregistrer son sommeil. Autrefois cela se faisait à l’hôpital, aujourd’hui cela se pratique à domicile avec un appareil prêté par un médecin spécialiste, un pneumologue.


Traitements

Des mesures alimentaires sont mises en place avec un objectif de perte de poids. Une réduction de 10 à 15% de son poids initial réduit nettement la sévérité des apnées du sommeil.


Il peut y avoir aussi une aide à la respiration pendant la nuit avec des appareils de ventilation, dans certains cas rares une prise en charge chirurgicale (opération du nez, du palais…).


#sommeil #trouble #diagnostic #apneedusommeil #consequences

Guide OraRoa droit
  • OraRoa guide de la santé
  • OraRoa guide de la santé
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris LinkedIn Icône

© Agence SMILE - Guide de la santé 2019

Pour recevoir chaque semaine ton info santé, abonne-toi ICI