Calvitie pour les hommes, augmentation mammaire pour les femmes

La chirurgie plastique est une spécialité chirurgicale. Son champ d’action est vaste. La chirurgie plastique touche toutes les régions anatomiques (sauf l’intérieur du crâne, du thorax, de l’abdomen). Le chirurgien plastique intervient pour reconstruire une partie lésée ou abimée, il peut aussi intervenir dans un seul souci esthétique.


L’augmentation mammaire et le traitement de la calvitie sont des actes particulièrement fréquents.

Pour tous les actes, quels qu’ils soient, il est important de faire appel à des médecins spécialistes formés, pour éviter toute complication.

L’augmentation mammaire

Cette opération est possible dès 18 ans, parfois 16 ans. Si le relâchement des seins est important, le chirurgien peut conseiller en même temps une plastie mammaire.


La pose de prothèse mammaire est l’intervention la plus pratiquée dans le monde.

Tout commence par une première consultation. À cette occasion, le chirurgien :

- Prend note des antécédents familiaux s’il y a.

- Examine la silhouette, le buste, la taille, le positionnement des seins…

- Demande ce que vous souhaitez, quelle taille vous espérez après l’opération,

- Il explique quels sont les implants les plus adaptés, vous conseille. La plupart des prothèses mammaires sont constituées d’une enveloppe en silicone et d’un produit de remplissage,

- Il détaille le déroulement de l’intervention, les examens à faire avant (mammographie, échographie), les rendez-vous à prendre (avec l’anesthésiste notamment), les précautions à prendre. Il rappelle aussi les risques et complications possibles.


L’opération a lieu ensuite sous anesthésie générale. Il faut compter deux jours d’hospitalisation au total, puis une semaine, voire 15 jours d’arrêt.


Juste après l’opération, les seins sont gonflés, donc un peu plus gros que ce qu’ils doivent être. L’œdème disparait dans le mois qui suit. Il faut compter 3 à 6 mois pour évaluer le résultat définitif et attendre une petite année pour la cicatrisation.


La chirurgie contre la calvitie

Nous avons entre 100 000 et 150 000 cheveux. On perd entre 40 et 50 cheveux par jour. Mais, selon l’âge, on peut être touché par un phénomène dit alopétie : une chute augmentée de cheveux sur tout ou partie du cuir chevelu, qui peut conduire à une calvitie.


La calvitie touche surtout les hommes. Elle apparaît entre 20 et 35 ans, en général à cause d’un excès d’hormones mâles. Cet excès est souvent héréditaire : vous suivrez donc la même évolution que votre père.





Toutefois, d’autres facteurs entrent en jeu : le stress permanent, une angoisse prolongée, une alimentation déséquilibrée, des carences, l’utilisation de shampoings trop agressifs, la prise de certains médicaments…


Les techniques chirurgicales sont indiquées quand la chute de cheveux est stabilisée. Il existe plusieurs méthodes pour retrouver des cheveux :


- La greffe. Elle est la plus courante et ne nécessite ni hospitalisation, ni anesthésie générale. On extrait des racines et des follicules pileux d’une petite bande située à l’arrière de la tête. Ces racines et follicules sont ensuite placés sur la zone devenue chauve. Les greffes sont placées dans de minuscules alvéoles faites au préalable.


- La méthode des lambeaux : sous anesthésie locale une bande de cuir chevelu est découpée et collée sur la zone chauve. Puis elle est délicatement suturée. On peut reprendre une vie sociale très rapidement après cette intervention.


- La réduction de tonsure : sous anesthésie locale, deux parties chevelues sont en quelque sorte rapprochées puis suturées pour éliminer une zone chauve. La technique est simple et rapide.


- L’implant capillaire utilise une prothèse. Les cheveux naturels ou synthétiques sont implantés sur un filet qui est ensuite fixé au crane (par collage, couture, nouage…).

#chirurgie #esthetique #augmentation #mammaire #capillaire #calvitie

Guide OraRoa droit
  • OraRoa guide de la santé
  • OraRoa guide de la santé
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris LinkedIn Icône

© Agence SMILE - Guide de la santé 2019

Pour recevoir chaque semaine ton info santé, abonne-toi ICI