OraRoa guide de la santé

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn fait partie des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, les Mici. Ces Mici, qui sont particulièrement présentes en Europe du Nord et de l’Ouest ainsi qu’aux États-Unis, semblent en augmentation. En Polynésie, il n’y a pas de chiffre. Mais cette maladie existe.



Pour bien comprendre la maladie de Crohn, commençons par un peu d’anatomie. En effet, cette maladie est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin mais qui peut toucher tout le tube digestif.


Le tube digestif est le conduit qui relie la bouche à l’anus. Il comprendre de nombreux organes comme l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin. Le plus souvent, la maladie concerne surtout la partie terminale de l’intestin grêle.


Il y a :

  • des phases de poussées, ce sont des phases d’activité dont l’intensité et la durée sont variables. Elles sont imprévisibles,

  • des phases de rémission, sans symptômes.

Les malades souffrant de cette affection déclarent des symptômes digestifs chroniques, invalidants et variés (douleurs abdominales, diarrhée chronique…). Ils peuvent aussi avoir des symptômes inflammatoires non digestifs comme des douleurs articulaires, des aphtes, manifestations cutanées… Le diagnostic est posé par un professionnel de santé, souvent consulté pour des symptômes digestifs récurrents. Ce diagnostic passe par des examens précis dont la réalisation d’endoscopies digestives, biopsies.


Une endoscopie est un examen médical qui permet de voir l’intérieur du corps. Une endoscopie digestive permet d’observer le tube digestif. Pour cela, un câble souple équipé d’une caméra et d’une lampe est introduit via la bouche ou l’anus. Cela se fait sous anesthésie.


Une biopsie est un prélèvement de fragment de tissu ou d’organe en vue d’une analyse en laboratoire.

Évolution

La maladie de Crohn, dont la cause et les mécanismes restent malheureusement mal connus à ce jour, peut débuter à tout âge. Néanmoins, elle démarre le plus souvent entre 20 et 30 ans. Cette maladie peut évoluer et certains pourront révéler des complications comme un amaigrissement important, une fatigue intense, de la fièvre, des douleurs intenses et inhabituelles, des diarrhées sanglantes, occlusions intestinales, abcès, fistules… Une consultation s’impose, bien entendu.


Différents facteurs pourraient être impliqués comme des facteurs génétiques (ce qui ne signifie que la maladie est héréditaire !), environnementaux, un déséquilibre entre le système immunitaire et le microbiote intestinal (le système immunitaire réagirait anormalement aux bactéries naturellement présentes dans le tube digestif).


Traitements

Des traitements existent. L’objectif étant de supprimer les symptômes, de cicatriser les lésions de la muqueuse intestinale, de faire disparaître l’inflammation quand c’est possible. Un suivi médical est indispensable. Cela démarre chez le généraliste qui vous dirigera ensuite vers le spécialiste adéquat.



A droite : une alimentation idéale pour éviter les mici - A gauche : une alimentation riche et idéale pour attraper les mici






#maladiedecrohn #évolution #traitement #maladieinflammatoirechronique #biopsie

#prélèvement #fragmentdetissuoudorgane

OraRoa guide de la santé