OraRoa guide de la santé

Albinisme, quand la mélamine fait défaut

En Polynésie, la maladie existe depuis plusieurs siècles. Comme partout ailleurs, elle se caractérise par un défaut de production de la mélanine dans la peau, les cheveux, les yeux. De ce fait, les personnes albinos ont les cheveux blancs, la peau très pâle, des yeux clairs et très sensibles à la lumière.


Dans un texte paru dans le Journal de la Société des océanistes datant de 1951, H.-L. Shapiro rapporte : Sir Joseph Banks a décrit cinq ou six individus dans les termes suivants : « ils étaient même plus blancs que moi, mais d’une couleur blafarde, comme le nez d’un cheval blanc : leurs yeux, leurs cheveux, leurs sourcils, leurs barbes étaient aussi de couleur blanche ; ils étaient très myopes et avaient l’air dégénéré, la peau teigneuse et écailleuse, et les yeux larmoyants. Comme ils n’étaient aucunement parents, je conclus que la différence de couleur, etc., était totalement accidentelle, et qu’elle n’avait aucun caractère héréditaire. » Cette description avec ses détails caractéristiques, laisse peu de doutes : Sir Joseph a décrit des albinos. Sir joseph Banks (1743-1820) est un naturaliste britannique, passionné de botanique qui participa au premier voyage de James Cook autour du monde (août 1768 - juillet 1771).


Aujourd’hui, difficile de savoir combien de personnes sont touchées par l’albinisme en Polynésie, ce qui est sûre, c’est que la maladie n’est pas nouvelle.

LES CAUSES

L’albinisme est une maladie rare, universelle, elle existe sur tous les continents et touche 1 personne sur 17 000 en moyenne.


Ce chiffre est variable d’un continent à l’autre. Il s’agit d’un trouble de la pigmentation due à une affection génétique. Il donne une apparence singulière à ceux qui en souffre. Les personnes albinos produisent une quantité anormalement basse de mélanine, certains n’en produisent pas du tout. La mélanine ce sont des pigments de couleur foncée qui se trouvent normalement dans la peau, les poils, les cheveux, l’iris et certaines régions du cerveau.


Ces pigments donnent sa couleur à la peau, aux cheveux.

Ils existent pour protéger la peau contre les rayonnements ultra-violets du soleil. La production est activée en cas d’exposition au soleil. La quantité de mélanine varie d’un individu à l’autre. Il varie aussi chez un même individu en fonction de la saison, de son exposition.

Voilà pour les personnes albinos ont des cheveux blancs, une peau très pâle voire blanche, des yeux d’un bleu-gris pâle. Le manque ou l’absence de mélanine entraîne aussi des problèmes de vision (réduction de l’acuité visuelle, mouvements involontaires de balancement des yeux, photophobie).


SE PROTÉGER DU SOLEIL Il n’existe pas de traitement curatif. Les per- sonnes atteintes d’albinisme doivent impé- rativement se protéger de la lumière du soleil pour se prémunir contre les coups de soleil et prévenir l’apparition de cancer.


Un suivi dermatologique et ophtalmique s’imposent.

Cela permet de corriger les défauts visuels, de surveiller la peau et l’apparition de lésions.




#albanisme #mélamine #albinos #causes #pigments #oraroa

OraRoa guide de la santé