• OraRoa guide de la santé
  • OraRoa guide de la santé
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris LinkedIn Icône

© Agence SMILE - Guide de la santé 2019

Pour recevoir chaque semaine ton info santé, abonne-toi ICI

La coloscopie : l’intestin, votre meilleur ami

La coloscopie est un examen médical qui consiste à regarder de l’intérieur du gros intestin (côlon) jusqu’à l’extrémité de l’intestin grêle.

L’intestin est une partie du corps qui appartient à l’appareil digestif. L’appareil digestif permet de transformer les aliments, de les dégrader en petits éléments comme les protéines, glucides, sels minéraux, oligo-éléments, lipides qui sont utilisables par le corps et qui lui permettent de réparer, contrôle, grandir, fabriquer…


Il permet aussi aux nutriments de passer dans la circulation sanguine pour gagner tous les organes.


1) Les aliments passent par la bouche où les dents commencent le travail de dégradation de la nourriture.


2) Puis ils empruntent l’œsophage pour gagner l’estomac. Là, les aliments réduits en petits morceaux vont être mélangés à l’acide chlorhydrique.


3) Ensuite, le mélange (qu’on appelle chyme) passe par l’intestin grêle et ensuite par le gros intestin.


4) Les résidus passent dans le côlon et le rectum où ils sont stockés avant excrétion.

Pourquoi réaliser une coloscopie ?

La coloscopie est un examen qui permet d'explorer l'intérieur du rectum et de la totalité du colon à l'aide d'un appareil muni d'une caméra introduit par l'anus.



Cela permet :

- d’observer la paroi de l’intestin pour voir s’il n’y a pas d’anomalies car il existe des maladies du côlon comme le cancer colorectal, la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique. Avec la coloscopie on peut aussi déceler un cancer du rectum.

- d’effectuer des prélèvements

- de réaliser des soins si besoin comme l’ablation de polypes du colon ou la coagulation de petites lésions des vaisseaux sanguins.

Quand réaliser une coloscopie ?

En général autour de 50 ans puis une fois tous les 5 ou dix ans jusqu’à 75 ans au plus.

Ces indications sont variables selon les antécédents et l’histoire familiale. Par exemple, si vous avez des cas de cancer du colon dans votre famille, l’examen sera proposé avant.


Il peut aussi être prescrit en cas de symptômes particuliers comme la présence de sang noir dans les selles, une constipation récente, des douleurs abdominales… Demandez conseil à votre médecin.

Avec quoi l’examen est-il réalisé ?

La coloscopie est menée grâce à un endoscope. C’est un tube souple muni d’une petite caméra, d’une lampe et si besoin, d’instruments chirurgicaux passant par le canal de l’endoscope.


L’endoscope passe par l’anus et de l’air est envoyé pour déplier la paroi des intestins. L’air insufflé est aspiré après l’examen.

Comment se préparer ?

La coloscopie est réalisée sous anesthésie, générale ou légère. Il faut donc rencontrer un anesthésiste.


Pour pouvoir observer les parois, il faut qu’elles soient propres, il faut donc suivre un régime particulier avant l’examen, durant au moins 48 h.


Il y a des aliments à proscrire : ces sont les aliments dits à résidus, autrement di qui contiennent des fibres (légumes, fruits crus…). Quelques aliments sont conseillés, dont les viandes maigres, les potages, les fromages à pâte cuite de type gruyère, les pâtes…

Un liquide de préparation de l’intestin est aussi à prendre. Il peut déclencher une diarrhée mais cela n’est pas douloureux.


Le jour J, il faut se présenter à jeun.

La coloscopie n’est pas douloureuse en soi, mais elle peut être inconfortable. Les prélèvements sont indolores. Surtout, la coloscopie peut détecter à temps et sans conséquences ce qui deviendrait des complications (cancer souvent) parfois problématiques.


#coloscopie #intestin #examen #preparation

Guide OraRoa droit.jpg