top of page
OraRoa

La peau et ses principaux troubles

Psoriasis, eczéma, zona, gale… Les affections de la peau sont très nombreuses. Difficile de les présenter toutes. Nous vous proposons de faire la lumière sur certains des troubles les plus fréquents pour trouver les solutions adaptées.



Irritations, démangeaisons, rougeurs, tâches sont autant de signes qui témoignent d’un dysfonctionnement de la peau. En cas de symptômes et/ou d’inconfort au niveau de la peau, c’est, dans tous les cas, vers le dermatologue qu’il faut se tourner. Il établira un diagnostic précis et prescrira les soins les plus appropriés à chacun.


PSORIASIS

Le psoriasis est une maladie inflammatoire cutanée qui ne s’avère pas contagieuse.


Le psoriasis est une maladie inflammatoire cutanée qui ne s’avère pas contagieuse.

Elle se manifeste par des plaques rouges recouvertes de squames au niveau des mains, des coudes, des genoux, dans le bas du dos, sur le visage ou le cuir chevelu. Une squame est une fine lamelle de peau qui se détache de l’épiderme.


Cette maladie est en lien avec la vitesse de régénération de l’épiderme (la partie externe de la peau constituée de plusieurs couches). Celui-ci se renouvelle naturellement sous 21 à 28 jours. Chez une personne atteinte de psoriasis, le renouvellement s’effectue tous les 4 à 5 jours. Le psoriasis est une maladie chronique qui évolue par poussées. La durée et la fréquence de ces poussées qui surgissent sans prévenir restent variables d’un individu à l’autre. Des facteurs aggravants peuvent les déclencher comme le stress ou certaines infections. Entre les crises, il a des périodes d’accalmie.


Le psoriasis touche les hommes comme les femmes et concerne en priorité des personnes prédisposées génétiquement. Autrement dit, si l’un et/ou l’autre des parents est déjà concerné, le risque de développer cette maladie demeure plus élevé. Il débute en général pendant l’adolescence ou chez le jeune adulte. Cette maladie n’est pas grave, mais elle a un impact important sur la qualité de vie. Il n’existe pas de traitement permettant de guérir, mais des solutions existent pour réduire les symptômes ; et donc, améliorer la qualité de vie.



ECZÉMA

L’eczéma autopique (ou dermatite atopique) est une maladie de la peau qui provoque des démangeaisons, des lésions cutanées, une sécheresse de la peau.


L’eczéma autopique (ou dermatite atopique) est une maladie de la peau qui provoque des démangeaisons, des lésions cutanées, une sécheresse de la peau.


Elle touche principalement les nourrissons et les enfants, mais peut persister dans certains cas à l’adolescence et à l’âge adulte. Il y a des périodes de poussées qui alternent avec des périodes d’accalmie. Les zones touchées varient selon l’âge.

Cette maladie n’est pas contagieuse. Elle apparaît chez des personnes qui disposent d’un terrain génétique la favorisant. Un enfant qui souffre d’eczéma autopique a un père, une mère, un frère ou une soeur qui en souffre également.


Sa peau réagit à des allergènes qui se trouvent dans l’environnement comme des acariens, des poils d’animaux, du pollen…

La maladie est le résultat d’anomalies cutanées et immunologiques. La peau dite atopique est sèche, elle ne possède pas de film naturel protecteur.

Aussi, les allergènes peuvent pénétrer dans l’organisme. Le corps réagit, il produit une grande quantité d’anticorps (une protéine produite en réponse à certaines substances), ce qui déclenche une réponse inflammatoire.


Il existe par ailleurs un eczéma de contact qui survient quand la peau réagit localement à une substance extérieure.


La prise en charge de l’eczéma passe par un traitement des symptômes. Après consultation, des crèmes et pommades à appliquer localement sont prescrites.


LA GALE

La gale est une maladie de peau très contagieuse qui se transmet par contact d’une personne contaminée, ou bien par l’intermédiaire d’objets, eux aussi contaminés, comme des draps, du linge…


La gale est une maladie de peau très contagieuse qui se transmet par contact d’une personne contaminée, ou bien par l’intermédiaire d’objets, eux aussi contaminés, comme des draps, du linge…


Fréquente en Polynésie, elle touche tout le monde, y compris les nourrissons et les bébés.


Elle est due à un parasite qui vit sous la peau et creuse des galeries juste en dessous de la surface. La gale provoque de très fortes démangeaisons, surtout la nuit. Cela entraîne des lésions cutanées. Celles-ci se situent sur les zones du corps les moins exposées au soleil (entre les doigts, au niveau des poignets, des coudes, des aisselles, autour du nombril, au niveau des organes génitaux) et peuvent se transformer en blessures purulentes qui guérissent mal. Dans le temps, la gale peut provoquer des complications graves comme des maladies des reins ou le RAA (rhumatisme articulaire aigu).


Un traitement existe, il peut être soit appliqué sur la peau, soit pris par voie orale. Il faut que toutes les personnes vivant sous le même toit suivent ce traitement et que le linge et les draps soient parfaitement désinfectés pour être efficace.



ZONA

Le zona peut toucher différentes parties du corps : le thorax, la région dorso-lombaire, le bas de l’abdomen (avec une possible atteinte des organes génitaux), le cou ou le visage. Il se traduit par l’apparition de boutons, de plaques rouges qui sont associés, selon la localisation, à des douleurs, des vertiges, une légère fièvre... Les boutons provoquent des démangeaisons.

Le zona est dû à une réactivation du virus varicelle-zona.


Le zona est dû à une réactivation du virus varicelle-zona.


C’est un virus de la famille des herpès. Il apparaît chez les personnes qui ont donc déjà eu la varicelle. Le virus qui entre dans un organisme déclenche donc d’abord la varicelle, puis il se met en veille. Celui-ci reste comme « endormi » à la racine des nerfs au niveau des ganglions nerveux. Des années plus tard, il est possible qu’il se réveille et provoque alors le zona. Il demeure plus fréquent après 50 ans.


Le réveil du virus survient en cas de baisse des défenses immunitaires comme lors d’une grosse fatigue, un stress ou bien du déclenchement d’une maladie qui entraîne un déficit immunitaire (VIH, cancers, maladies infectieuses…).

La guérison se fait en général en 2, voire 3, semaines.


Dans l’attente, quelques mesures permettent de soulager les symptômes. Il ne faut pas oublier que le virus de varicelle-zona est contagieux.

Il faut donc éviter de rester en contact avec celles et ceux qui n’ont jamais eu la maladie.

Le virus se transmet par contact direct avec les vésicules cutanées et muqueuses et par voie respiratoire. Les phobies ne disparaissent pas dans le temps. Elles peuvent même s’intensifier.



Comments


OraRoa
bottom of page