habillage gauche-2022-octobre rose.jpg

La rougeole

La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire. Partout dans le monde, elle émerge, localement. Des épidémies ont eu lieu dans plusieurs pays de la zone Pacifique. Pour se prémunir, pour protéger les enfants et leur famille, il n’y a qu’un geste, la vaccination.


Il existe des maladies qui sont suivies de près en Polynésie comme dans d’autres pays du monde. Ces maladies doivent être déclarées. Elles sont au nombre de 44 au fenua. Ce sont les maladies à déclaration obligatoire ou MDO. La loi concernant ces maladies en Polynésie a été révisée et promulguée le 1er avril 2019. Les informations déclarées sont enregistrées dans des fichiers informatisés dans le respect de la vie privée des personnes concernées. Elles sont détenues par l’autorité de santé pour prévenir de possible épidémie par exemple.



La rougeole est une MOD. Elle est suivie de près car elle contagieuse et peut avoir de graves conséquences. Fin 2019, une épidémie de rougeole a fait des dizaines de morts dans le Pacifique (Nouvelle-Zélande, Australie, Samoa, Fidji, Tonga).


Pourtant il existe un vaccin efficace à presque 100% après deux doses.




Symptômes

La rougeole est une maladie virale, c’est-à-dire due à un virus. Elle est extrêmement contagieuse (5 jours avant et jusqu’à 5 jours après l’éruption cutanée). Le virus se transmet par contact rapproché entre deux personnes, par l’air ou par le contact direct avec des sécrétions nasales ou laryngées. Le virus infecte les voies respiratoires puis se propage dans tout l’organisme.



Tout commence par une forte fièvre qui peut durer entre 4 et 7 jours et qui apparaît souvent entre 10 et 12 jours après l’exposition au virus. À cela s’ajoutent : la toux, le nez qui coule, les yeux larmoyants qui rougissent, des petits points blanchâtres sur la face interne des jours. Une personne contaminée par le virus peut aussi ressentir une grande fatigue (asthénie).





Ensuite, des boutons apparaissent, ce sont de petite taches très rouges et légèrement surélevées. Il subsiste des zones de peau « normale ». L’éruption est principalement sur le visage (les oreilles, le front, les joues), le haut du cou. Elle descend petit à petit vers les mains, les pieds. L’éruption cutanée dure environ une semaine.


Dans environ 30% des cas, des complications de la rougeole sont possibles : cécité, diarrhées sévères, infections auriculaires, respiratoires, encéphalites surtout chez les tout-petits (avant 5 ans) et chez l’adulte après 30 ans. Les complications neurologiques peuvent entraîner la mort du patient (1 cas sur mille environ).



Une personne qui a eu la rougeole est immunisée à vie.


Il faut savoir que chez la femme enceinte, la survenue d’une rougeole peut être responsable d’atteinte pulmonaire grave chez la mère, d’anomalies chez le fœtus, de naissance prématurée voire de décès du fœtus.


Traitement

Il n’existe pas de traitement spécifique contre la rougeole. Mais il existe un vaccin. En Polynésie, la vaccination contre la rougeole est obligatoire : une dose à 12 mois puis une seconde entre 16 et 18 mois.


Avant la vaccination introduite en 1963, des épidémies surgissaient dans le monde tous les 2/3 ans, pouvant causer jusqu’à 2,6 millions de décès par an. C’est une cause importante de décès chez le jeune enfant.



En cas de suspicion, comme cela a été le cas à Huahine début décembre 2021, il est vivement recommandé de réaliser un prélèvement biologique pour confirmer/infirmer la suspicion, d’isoler le patient jusqu’à 5 jours à partir du début de l’éruption, d’appliquer des mesures strictes d’hygiène avec lavage des mains, nettoyage des jouets et des surfaces, de vacciner les personnes non protégés (trivalent dans les 72h) en contact avec le cas suspect.



#rougeole #symptomes #traitement #vaccin #déclaration #oraroa



habillage droit-2022-octobre rose.jpg