Guide Oraroa gauche.jpg

La santé et l’hygiène

Tu veux apprendre quelque chose que tu ne sais pas ? Alors lis bien ce que suit : « Hygiène » est un terme qui provient du terme grec « hygieinon ». Et tu sais ce que cela signifie ? Ça veut dire « santé ». Tu le comprends, le lien entre la santé et l’hygiène est évident.

L’hygiène, d’après le dictionnaire Larousse, c’est « l’ensemble des pratiques individuelles ou collectives visant à la conservation de la santé, au fonctionnement normal de l’organisme ». Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que tous tes actes, au quotidien, entretiennent ta bonne santé ou la détruisent petit à petit (manger trop gras, fumer, se droguer, ne pas faire de sport…).


Cela veut dire que tous tes actes, au quotidien, entretiennent ta bonne santé ou la détruisent petit à petit (manger trop gras, fumer, se droguer, ne pas faire de sport…). C’est pourquoi on parle d’hygiène alimentaire par exemple.

L’hygiène n’est pas seulement la bonne santé de ton organisme (autrement dit ne pas être malade) : c’est aussi ton bien-être physique, mental et social (définition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Si, par exemple, tu te sens toujours malheureux, que tu vis seul et que tu ne vois personne, le fait que ton corps aille bien ne veut donc pas dire que tu es en bonne santé.


On peut dire qu’il existe différents aspects de l’hygiène :

- l’hygiène alimentaire, c’est le fait de manger équilibré mais aussi des produits sains et propres, c’est-à-dire bien lavés, bien cuits quand c’est nécessaire.

- L’hygiène corporelle, c’est se laver les mains régulièrement, se doucher au moins une fois par jour. Aux 18e et 19e siècle, les Polynésiens impressionnaient les Européens qui arrivaient en bateau par leur hygiène corporelle irréprochable.

- C’est aussi prendre soin de son organisme, de sa flore intestinale, de son sommeil, faire du sport…

- l’hygiène mentale, c’est faire face au stress par exemple.

- l’hygiène environnementale, c’est-à-dire prendre soin de son environnement en évitant les agents polluants.

Une bonne hygiène s’entretient.

Lorsque l’on vit en communauté comme par exemple à l’école, pour respecter son propre organisme et ceux des autres, il y a de bonnes habitudes à prendre.


Chacun doit prendre soin de soi :

- se doucher,

- porter du linge propre,

- se laver les dents après chaque repas, y compris à l’école quand c’est possible,

- se couper les ongles des mains et des pieds en moyenne une fois par semaine.



Les ongles poussent en permanence. En théorie, ceux des mains grandiraient de 1 millimètre tous les dix jours, ceux des pieds s’allongent moins vite. Cela signifie qu’un centenaire pourrait avoir des ongles de main de 3 mètres 60 s’il ne les avait jamais coupés !



Quand les ongles deviennent trop longs des saletés peuvent s’accumuler entre l’ongle et la peau, il faut donc les garder courts (surtout, à Tahiti et dans nos îles, quand on mange souvent avec ses doigts).


Se laver les mains correctement

Le lavage des mains est essentiel, car la contamination par les mains est responsable de nombreuses infections. Les mains sales peuvent contenir des microbes, bactéries, virus. On peut donc transmettre des maladies ou bien être infecté si elles ne sont pas lavées régulièrement.


Les étapes :

- mouillez les mains,

- ajoutez du savon, liquide ou solide, peu importe,

- frottez toutes les zones : les paumes, entre les doigts, le dos des mains pendant 30 secondes. Cette durée est abstraite, dans ce cas, pour passer le temps et le comptabiliser, chantez deux fois « Joyeux anniversaire ».

- passez une brosse sous les ongles si c’est possible,

- rincez les mains,

- passez au séchage.

À quel rythme ?


Il faut se laver les mains souvent dans la journée et en particulier :

- avant de cuisiner,

- après voir touché des aliments crus comme la viande, le poisson…

- avant de manger,

- avant et après être allé aux toilettes,

- après avoir touché des choses sales comme les ordures par exemple,

- après avoir éternué, toussé ou s’être mouché,

- après voir touché un animal,

- après avoir fait des courses,

- après avoir été en contact avec quelqu’un de malade ou avoir soigné une blessure,

- avant d’aller faire la sieste ou de dormir.

Prévenir et guérir

Lorsque l’on vit en communauté, on prend soin de soi et des autres.

Les vaccins doivent être à jour.

Au moindre signal, on traite les poux pour éviter la contamination.

Si l’on est malade (grippe, gastroentérite…), on reste à la maison pendant qu’on est contagieux. Le médecin est là pour préciser le temps qu’il faut passer isolé.

Si on a une plaie sur le corps, on la soigne et on la protège.

Si on a une maladie de peau, comme par exemple la gale, qui est fréquente en Polynésie, on la soigne. La gale est une maladie causée par un acarien et c’est contagieux. C’est une maladie bénigne (c’est-à-dire qui évolue sans conséquences graves) la plupart du temps mais qui ne se guérit pas spontanément. Elle provoque des lésions de la peau et des démangeaisons.


Il existe différents traitements, il faut aller voir son médecin pour les obtenir.


#sante #hygiene #prevenir #guerir

Guide OraRoa droit
  • OraRoa guide de la santé
  • OraRoa guide de la santé
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris LinkedIn Icône

© Agence SMILE - Guide de la santé 2019

Pour recevoir chaque semaine ton info santé, abonne-toi ICI