Gerolsteiner Tahiti 1

Le sommeil, gage de bonne santé

Le sommeil évolue au fil du temps, des premiers mois de vie à l’adolescence puis à l’âge adulte. Un bébé de trois mois n’a pas besoin du même nombre d’heures de sommeil qu’un adolescent de 15 ans.


Pourquoi dormir, quels sont les bénéfices ?

Le sommeil a des répercussions sur la santé en général.


- Il est indispensable au développement cérébral de l’enfant.

- Il consolide les informations mémorisées pendant toute la phase d’éveil, il participe donc à l’apprentissage. Pour bien se souvenir de ce que l’on apprend dans la journée, il faut dormir, et à tout âge !

- Il régule la production de plusieurs hormones comme l’hormone « de croissance », l’hormone de « l’appétit ». Les hormones ce sont les messagers de l’organisme !

- Il est associé à de meilleures réactions immunitaires, ce qui a sans doute un lien avec la sensibilité de l’organisme aux infections !



Des études sur la privation de sommeil ont été menées. En fonction de la durée de la privation, les chercheurs ont constaté, par exemple, des troubles de l’humeur, mais aussi des troubles de la vue, de l’ouïe, une désorganisation de la pensée, des risques de dépression…

S’allonger et rester immobile ne suffit pas. Cela permet de récupérer d’une fatigue physique, mais le sommeil est indispensable pour récupérer intellectuellement.

Que se passe-t-il quand on dort ?

L‘être humain passe un tiers de sa vie à dormir (si tout va bien). Le sommeil est une fonction vitale, tout comme la respiration, la digestion…

Quand on dort, l’activité du cerveau ralentit (selon les phases), de même que le pouls, la respiration, la tension artérielle, le tonus musculaire, la température corporelle.


Le sommeil est organisé en cycle, il y a une phase d’endormissement puis :

- des phases calmes, c’est le sommeil « lent », profond.

- des phases d’activité cérébrales intense, c’est le sommeil « paradoxal ». Pendant ces phases, on rêve, on peut observer aussi des mouvements oculaires rapides chez le dormeur.


Une nuit c’est entre 4 et 6 cycles de sommeil. Un cycle, c’est une phase lente et une phase paradoxale. La durée des phases varie selon l’âge : un enfant de 10 ans a environ 30% de sommeil profond, un adulte, en moyenne 20%. À 80 ans, il est exceptionnel d’avoir encore des phases de sommeil lent profond ! Le sommeil est instable, les éveils plus fréquents et plus longs dans la nuit.

Comment calculer son besoin de sommeil ?

Le sommeil est une notion individuelle. La durée moyenne de sommeil d’un adulte est de 8 heures, mais certains petits dormeurs se contentent de 6 heures de sommeil alors que les « gros dormeurs » ont besoin de 9 à 10 heures de sommeil pour se sentir reposés.


Pour calculer la durée idéale il faut, pendant une période de vacances, aller se coucher le soir dès les premiers signes d’endormissement et ne pas mettre de réveil. Après plusieurs nuits ainsi, il suffit de faire une moyenne.

Quelles conditions pour bien dormir ?

Il faut réduire l’éclairage autant que possible, éteindre les lampes, tirer les rideaux, …

Dans la mesure du possible, que la température de la pièce où l’on dort ne soit pas trop élevée.


Dormir avec son animal de compagnie n’est pas conseillé, car il n’a pas le même rythme de sommeil et peut vous réveiller.


La qualité du matelas est importante. Une literie neuve permet 3 fois moins d’activité musculaire au dormeur pendant son sommeil et 2 fois moins de micro-réveils. Une bonne literie agit sur la qualité récupératrice et reposante du sommeil et non sur la nature.


La taille du lit est aussi importante : comptez 15 centimètres de plus que la taille du dormeur en longueur. Un lit bébé (70 x 140 cm) convient jusqu’à l’âge de 6/7 ans.

Il faut limiter le bruit au maximum, éteindre les appareils électroniques, laisser son smartphone dans la cuisine en mode veille …




Ne pas utiliser d’écrans avant de s’endormir ! Ils envoient un message paradoxal au cerveau, donnant à la fois un signal d’éveil et d’endormissement. Or, le sommeil a besoin de protection pour s’installer. La lumière bleue affecte par ailleurs l’horloge biologique.


Avant de dormir préférez lire, méditer, respirer profondément…

#sommeil #bonnesante #biendormir #benefices #unbesoin


Gerolsteiner Tahiti 3
  • OraRoa guide de la santé
  • OraRoa guide de la santé
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris LinkedIn Icône

© Agence SMILE - Guide de la santé 2019

Pour recevoir chaque semaine ton info santé, abonne-toi ICI