Le médecin traitant

Depuis le 16 mai 2019, tous les Polynésiens doivent choisir et déclarer un médecin traitant. Il ne peut y avoir qu’un seul médecin traitant par patient.

Chaque membre d'une même famille peut choisir son propre médecin.

Comment choisir ?

Le médecin traitant peut être un généraliste, un spécialiste, un médecin hospitalier ou un médecin salarié d'un centre de santé. Pour les enfants, le médecin traitant peut également être un pédiatre.

Le médecin traitant est celui qui vous soigne habituellement, qui vous connait le mieux. Son rôle est de coordonner tous les soins et de vous orienter. Grâce à lui, il y a une meilleure transmission des informations entre généralistes, médecins spécialistes et médecins hospitaliers.

Lors d’une consultation, remplissez avec votre médecin un formulaire de « déclaration de choix du médecin traitant ». 

Une fois complété et signé par l'assuré et le médecin, le formulaire doit être adressé à la CPS par le médecin ou par le patient dans un délai de 8 jours.

Pour les moins de 16 ans, le formulaire est co-signé par l'un des deux parents ou l'autorité parentale.

Impact tarifaire

Avec un médecin traitant, vous conservez l’application des tarifs de remboursement en vigueur dès que vous consultez :

  • votre médecin traitant,

  • le ou les associés de votre médecin traitant dans le cadre d’un cabinet de groupe,

  • le médecin remplaçant (sauf désaccord de l’une des parties),

  • le médecin repreneur du cabinet en cas de départ définitif de votre médecin traitant (sauf désaccord de l’une des parties),

  • le ou les médecins de la structure de soins publique choisie,

  • les médecins spécialistes recommandés par votre médecin traitant,

  • un médecin à distance de votre médecin traitant dans le cadre d’une situation  d’urgence ou d’un déplacement hors lieu de vie habituel  au sein du territoire.

Sans médecin traitant, les remboursements ne sont pas les mêmes.

Vous n’êtes pas obligés de consulter votre médecin traitant au préalable lorsque vous consultez de façon directe et spécifique un :

  • médecin généraliste ou spécialiste en médecine générale  installé depuis moins de 1 an,

  • pédiatre pour les mineurs de moins de 16 ans,

  • ophtalmologue,

  • gynécologue ou une sage-femme,

  • chirurgien dentiste,

  • médecin addictologue spécialiste en toxicomanie

À partir du 1er janvier 2020 vous serez pénalisés dans le cadre de vos remboursements si vous n’avez pas de médecin traitant désigné (sauf consultations spécifiques dérogatoires) mais aussi : 

  • si vous ne respectez pas le parcours de soins,

  • si vous demandez des actes, prescriptions et prestations en surplus des recommandations des paniers de soins (sauf avis favorable du médecin conseil de la CPS sur demande du médecin traitant),

  • si vous vous opposez au partage de vos données médicales entre les médecins qui participent  à votre parcours de soins. 

 

Pour un meilleur remboursement, vous devez :

  • choisir un médecin traitant,

  • respecter le parcours de soins proposé par votre médecin,

  • accepter le partage de vos données médicales

Peut-on changer de médecin traitant ?

Oui. Il suffit de remplir un nouveau formulaire et de le transmettre à la CPS comme le premier.

Et dans les archipels éloignés ? 

Dans le cadre d’une offre limitée de soins de proximité, propre aux archipels éloignés le médecin choisi peut être la structure ou établissement de proximité  de soins public référencé  de la direction de la Santé, un médecin libéral ou public  à distance. 

Dans ce dernier cas les déplacements vers le soignant traitant sont à la charge du patient.

Te mau ha’amāramaramara’a ato’a i ni’a i te tahua natirara cps.pf nā roto i te reo tahiti.

 
 
Guide OraRoa droit
  • OraRoa guide de la santé
  • OraRoa guide de la santé
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris LinkedIn Icône

© Agence SMILE - Guide de la santé 2019

Pour recevoir chaque semaine ton info santé, abonne-toi ICI