L’examen mammaire

Mis à jour : il y a 5 jours

Les cancers du sein, sauf prédispositions particulières (et donc suivi particulier), se développent en général (dans 80 % des cas) après 50 ans. En Polynésie française, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme avec en moyenne 135 nouveaux cas par an. Il est la deuxième cause de décès par cancer chez la femme.

La mammographie est prise en charge en Polynésie entre 50 et 74 ans révolu. Elle est recommandée tous les deux ans pendant cette période.


Le dépistage du cancer du sein, en pratique


1) Je prends un rendez-vous chez le radiologue de mon choix.


2) Le jour J, j’amène mes anciens clichés. Le radiologue examine mes seins et fait ma mammographie. Cet examen est gratuit.

Le mammographe est un appareil de radiologie permettant d’obtenir des images de l’intérieur de mes seins et de détecter d’éventuelles anomalies.


3) Si le radiologue l’estime nécessaire, il fait une échographie de mes seins. Cet examen est pris en charge dans ce contexte.


Comment fonctionne le mammographe ?



La mammographie dure seulement quelques minutes, entre 10 et 15. La sensation n’est pas agréable, mais cela n’est pas douloureux.



En salle d’examen, la manipulatrice positionne le mammographe correctement sur le buste nu de la patiente. Le sein est comprimé le temps de l’examen entre un détecteur et une plaque. Des rayons X sont envoyés : ils permettent d’obtenir des images de la glande mammaire.


Plusieurs clichés sont réalisés sur chaque sein. Le radiologue regarde ensuite attentivement les clichés pour voir s’il n’y a pas d’anomalies.

Les centres de mammographie

Il y en a plusieurs. Ils se trouvent à :

- la clinique Paofai,

- la clinique Cardella,

- au Centre hospitalier de Polynésie française (Taaone)

- à l’hôpital de Taravao,

- au centre Tamanu de Punaauia,

- à Moorea (radiologie de Maharepa)


Il y a deux centres de mammographie à Raiatea, un à Bora bora et il y en a un aux Marquises. Il est utilisé par les radiologues lors de leur tournée dans l’archipel.

Apprendre à se connaître

Un rendez-vous annuel chez un gynécologue reste vivement conseillé. Pour le professionnel de santé, c’est l’occasion de palper les seins et de réaliser un contrôle.

Tout au long de l’année, il revient à chaque femme d’écouter son corps, de le regarder et suivre son évolution. Il faut réagir en cas d’anomalie.

Plusieurs symptômes peuvent alerter :

- une bosse sur le sein,

- une veine plus grosse,

- un mamelon rétracté,

- une évolution de la forme et/ou de la taille

- un changement de texture de la peau ou une érosion de la peau,

- une grosseur invisible,

- un renfoncement,

- des rougeurs ou chaleur localisées,

- l’apparition d’un nouveau liquide.





En cas d’anomalie, il faut prendre rendez-vous sans tarder avec son médecin.





Soutien : Les Amazones Pacific


Projet Amazones Pacific est une association qui propose une aide à toutes les femmes souffrant ou ayant souffert d’un cancer.

Cette association trouve son origine en Martinique, mais le concept s’est adapté aux spécificités de la Polynésie française.

Les objectifs sont :

- de sortir les femmes de leur isolement en les accompagnant dans leur parcours pendant et après le traitement,

- d’aider les femmes à se réapproprier leur féminité,

- de sensibiliser la population à porter un autre regard sur la maladie.


Contacts

Tél. : 87 38 90 39, c’est une Amazone qui répond, c’est-à-dire une femme qui a été touchée par la maladie.

Mail : projetamazonespacific@gmail.com

Facebook : Projet Amazones Pacific


#cancersdusein #depistage #mammographie #projetamazonespacific


Guide OraRoa droit
  • OraRoa guide de la santé
  • OraRoa guide de la santé
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris LinkedIn Icône

© Agence SMILE - Guide de la santé 2019

Pour recevoir chaque semaine ton info santé, abonne-toi ICI