OraRoa 2021

9 mois pour construire une belle santé à bébé

Le suivi de grossesse démarre avant la grossesse et se termine après l’accouchement. Les sages-femmes préconisent un rendez-vous 2 mois avant le projet de grossesse et 2 mois après l’accouchement.



La consultation« pré-conceptionnelle »


Elle est conseillée par les sages-femmes qui vont établir le groupe sanguin pour prévenir les potentiels problème de rhésus.


Des analyses permettent aussi de savoir si maman a déjà eu la rubéole et la toxoplasmose. Sinon, des conseils adaptés sont indiqués pour l’alimentation et les habitudes de vie.

Enfin, les sages-femmes prescrivent une supplémentation en acide folique pour prévenir des malformations congénitales (comme celle du tube neural).


L’état nutritionnel des femmes avant et pendant la grossesse joue un rôle capital dans la croissance et le développement du fœtus.


Le mauvais état nutritionnel d’une femme avant la conception et au début de la grossesse (jusqu’à 12 semaines de gestation) peut accroître le risque d’issue défavorable

de la grossesse.


Confirmer la grossesse


Un test urinaire est fiable, sauf si la grossesse est vraiment très récente.

Pour confirmation, il faut soit une prise de sang, soit une échographie. L’idéal est de dater le début de grossesse au plus tôt.


Pour calculer la période et la durée de la grossesse, on distingue deux modes de calcul : les semaines d’aménorrhée, ou SA, et les semaines de grossesse, ou SG.

Une grossesse dure en moyenne 9 mois soit 280 jours si l’on démarre à la date des dernières règles, 266 jours si l’on démarre à la date de conception.

Si l’on démarre à partir des dernières règles, on parle de semaines d’aménorrhées cela

signifie sans règles et il y a alors 41 semaines.

Si l’on compte démarre à la fécondation, on a 39 semaines.


Le suivi de grossesse


Une première consultation évalue le niveau de risques de la grossesse.

S’il est bas, le suivi peu se faire par une sage-femme, à l’hôpital ou en libéral, ou par un médecin généraliste.

S’il est moyen, par une sage-femme ou un médecin généraliste en lien avec un médecin gynécologue.

S’il est haut, par un médecin gynécologue.



Sans souci particulier, il y a un rendez-vous tous les mois et deux rendez-vous les deux derniers mois. Les consultations à partir de 7 mois doivent se faire sur le lieu de l’accouchement, hôpital ou clinique. Il y a trois échographies obligatoires, soit une par trimestre.


Première échographie


Cette première échographie se fait autour de 12 semaines d’aménorrhée. Elle permet de dater précisément la date de début de grossesse, de prédire la date de l’accouchement, de vérifier le nombre d’embryons, de prendre des mesures précises de la longueur des membre, du tour de crâne...


L’échographiste va aussi prendre la mesure de ce que l’on appelle la clarté nucale pour évaluer le risque que bébé présente une trisomie.

Tous ces relevés doivent se faire avec le consentement des parents.

Deuxième échographie


Elle a lieu aux alentours de 22 semaines d’aménorrhée. Elle sert à contrôler la croissance et le développement de bébé. C’est sans doute la plus longue des échographies car elle permet de passer en revue le squelette, la taille, le poids, les organes...


Le sexe de bébé est en général confirmé lors de cette échographie (si vous voulez le connaître !).


Troisième échographie


Elle a lieu aux alentours de la 32e semaine d’aménorrhée. Elle permet de savoir si bébé est bien positionné, s’il grandit bien.


Les bilans


Tout au long de la grossesse, des prises de sang sont prescrites pour savoir si aucune maladie ne touche maman : toxoplasmose, rubéole hépatite B, VIH, certaines IST. Un test de diabète est aussi pratiqué, car en cas de diabète gestationnel une prise en charge particulière est mise en place.


Le diabète gestationnel, c’est-à-dire lié à la gestation (la grossesse) a des conséquences sur le développement de bébé.


Le rendez-vous chez l’anesthésiste


Il a lieu au 7e ou 8e mois. Il est obligatoire. C’est lui qui pose la péridurale lors de l’accouchement si vous la souhaitez.


La péridurale est une anesthésie régionale (voir fiche sur l’anesthésie : https://www.sante-tahiti.com/post/anesth%C3%A9sie-r%C3%A9veil-suivi), elle permet de soulager la douleur lors de l’accouchement


Préparation à l’accouchement


Le parcours de préparation à l’accouchement commence par un entretien prénatal (EPP) qui permet par exemple de dépister certaines vulnérabilités au sein de la famille ou du couple.


Il y a ensuite sept séances de préparation pour apprendre à bien manger, à bien s’hydrater, connaître les étapes de la grossesse, se préparer à l’accouchement puis à la venue de bébé, faire sa valise pour se rendre sur le lieu de l’accouchement…

C’est l’occasion de poser toutes les questions en lien avec la grossesse.


Bébé est arrivé


La durée du séjour à l’hôpital ou à la clinique est variable en fonction de l’accouchement, de la santé de maman et de bébé.


Il peut durer entre 3 et 15 jours. Des visites à domicile sont ensuite organisées pendant les dix semaines qui suivent l’accouchement.


La consultation médicale post-natale ou MPN


Cette consultation a lieu dans les 6 à 8 semaines qui suivent l’accouchement. C’est un rendez-vous pour la maman, qui permet de faire un bilan gynécologique pour vérifier si tout va bien, si tous les organes ont bien repris leur place, s’il n’y a pas d’infection particulière...

Il est également question des séances de rééducation périnéale. Ce sont des séances pour remuscler le périnée mis à mal pendant la grossesse et l’accouchement.

On peut enfin parler de difficultés particulières, de quotidien et d’avenir, de contraception... C’est un temps pour la maman.

Retrouvez cette fiche en version Reo Mao'hi :

https://www.sante-tahiti.com/post/iva-%C4%81va-e-n%C5%8D-te-ha-amaita-i-i-te-ea-o-p%C4%93pe



habillage droit-2021.jpg